Exposition - iMAGINE - Fotolia.comIl y a quelques années, un cruel Corrado Guzzanti savait se moquer de cette fête qui s'appelait alors 'Casa delle Libertà'. Et comment? Soulignant qu'à la Maison de la liberté, chacun fait ce qu'il veut. Contradictoire avec la foi de gauche de Guzzanti? Possible. Mais il avait raison: il n'y a pas de liberté sans règles. D'ailleurs, comme le disait Whitman, qu'importe de se contredire? «Est-ce que je me contredit? Bien sûr, je me contredit! Je suis grand, je contient des multitudes ». Lire sur les affaires italiennes

tu as trahi ma confiance